fbpx
skip to Main Content
  @cdagroecologie
Une Nouvelle Stratégie Contre Les Insectes Ravageurs, Plutôt Prévenir Que Guérir !

Une nouvelle stratégie contre les insectes ravageurs, plutôt prévenir que guérir !

Corrélation entre attaques d’insectes ravageurs et plantes en mauvaises santé ?

Un insecte ravageur est une espèce d’insectes considérée comme nuisible pour les cultures agricoles et les jardins, pour les arbres et la végétation en général, ainsi que pour les denrées entreposées. Il existe de nombreuses familles de ravageurs qui impactent différentes cultures à diverses échelles. Nous allons voir un moyen relativement simple et naturel de lutter contre leur prolifération.

L’immunité fonctionnelle

L’immunité fonctionnelle des plantes est un sujet peu abordé en agriculture, mais c’est un phénomène réel et un élément dont les agriculteurs peuvent tirer parti pour atténuer les effets des attaques de parasites et de maladies, selon l’entomologiste américain Thomas Dykstra. Il étudie la relation entre la santé des plantes et le comportement des insectes depuis plus de 20 ans et a fait des découvertes intéressantes lors d’une étude sur les jeunes pousse de blé en 2018. (Dykstra,2018)

Produire des cultures consiste à maximiser la capture de l’énergie solaire pour la production d’énergie et de sucres dans la plante, explique-t-il. « En augmentant la capacité photosynthétique des plantes, on augmente la séquestration du carbone et la santé des plantes. Les insectes ne sont attirés par les plantes malsaines que parce qu’elles sont plus digestes ». (Dykstra, 2018)

L’attirance des insectes ravageurs pour les plantes peu vigoureuses

 

insecte-ravageur-sauterelles

Mr Dykstra , a découvert que les plantes « s’annoncent » aux insectes comme étant malsaines en émettant des odeurs que les insectes captent grâce à leurs antennes et capteurs sensoriels. Certains insectes sont même focalisés sur certaines fréquences et vont ainsi attaquer uniquement tels types de plantes. Selon lui, les plantes saines ne sont pas digestibles par les insectes. Ainsi, bien qu’on puisse les sonder, les insectes trouveront rapidement une source de nourriture plus facilement digestible pour eux.

Alors comment savoir si une plante est « saine » ? Tom décrit une corrélation directe entre la santé de la plante et la photosynthèse, de sorte que l’état de santé peut être mesuré en évaluant la teneur en sucre de la feuille. Cela peut être fait à l’aide d’un réfractomètre Brix et, d’après les résultats des tests, les cultures commerciales ont généralement beaucoup de marge de manœuvre pour s’améliorer, estime-t-il.

Une mesure efficace : le Brix

 

Insectes-ravageurs-sante-des-plantes-mesure-brix

 

La plupart des cultures commerciales ont une valeur Brix de 4-8. Ce n’est que lorsqu’elles atteignent un Brix de 12 ou plus que les plantes deviennent peu attrayantes pour les insectes et que tous les dégâts causés par les insectes cessent. Le Brix 14 est le niveau optimal pour la santé des plantes souligne-t-il dans son étude. Il mentionne que de nombreuses plantes souffrent car elles ne travaillent pas à la hauteur de leur potentiel photosynthétique, donc même de petites améliorations du Brix aident la culture.  Il a également constaté que pendant le stress des cultures, la photosynthèse est ralentie, ce qui entraîne une diminution de la production de sucre (BRIX) et augmente la sensibilité des cultures aux dommages causés par les insectes.

Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver le podcast (en anglais) de John Kempf « How insects pests identify unhealthy plants with Dr. Tom Dykstra » sur youtube :

 

Consultez nos actualités pour découvrir plus de conseils et être tenue informée de nos dernières découvertes !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Back To Top
×Close search
Rechercher